7 janvier 2013 archive

De l’eau de mer pour chauffer des habitations

Les sources d’énergies marines sont multiples. Pour preuve, la ville de Cherbourg (50) équipe un de ses quartiers de pompes à chaleur de l’eau de mer pour assurer le chauffage de plus de 1.300 logements et éviter l’émission de l’équivalent de 1.730 tonnes de CO2 chaque année.

Deux pompes à chaleur (PAC) d’une puissance totale de 2,2 Mwh sont en cours d’installation dans la chaufferie collective du quartier de la Divette à Cherbourg (50). À la fin des travaux prévue pour l’été 2013, celles-ci seront reliées à un réseau souterrain de 300 mètres qui trouve son origine dans le Bassin du Commerce du port de la ville où va s’effectuer le pompage de l’eau du port.
vid
Deux échangeurs thermiques ont été installés dans le local de pompage pour transférer les calories de l’eau de mer à un circuit secondaire d’eau douce qui alimentera les pompes à chaleur. 84 % des besoins en chauffage du quartier seront ainsi couverts. Les 16% restant seront assurés par les chaudières gaz existantes, notamment en période de grand froid.

Au final, l’installation devrait permettre d’éviter chaque année l’émission de 1.730 tonnes de CO2, soit l’équivalent de près de 850 voitures retirées de la circulation. La facture énergétique devrait en outre diminuer de 30% pour les habitants du quartier constitué en grande partie de logements sociaux.

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/01/07/de-leau-de-mer-pour-chauffer-des-habitations/