Archive mensuelles: août 2013

Août 27 2013

Rentrée scolaire éco-citoyenne!

Comme tout produit, les fournitures scolaires ont des impacts sur l’environnement, depuis leur fabrication jusqu’à leur élimination.

La réduction de ces impacts passe par le mode de conception des produits mais aussi par le choix des consommateurs en magasin et leur comportement lors de l’utilisation du produit et de sa fin de vie.

Voici quelques conseils utiles pour rendre son cartable plus léger pour l’environnement mais aussi pour alléger son budget.

quiz_rentree_grande

Réutilisez !

Avant de partir faire vos courses, faites le point sur l’état du matériel de l’année passée (par exemple : des paquets de feuilles, des cartouches d’encre, des effaceurs, un classeur, une règle, des cahiers…). Vous n’avez peut-être pas besoin de tout racheter.

Le cartable de l’année dernière peut sembler plus ou moins défraichi et l’enfant aura tendance à vouloir en changer à chaque rentrée plus par effet de mode que par réelle usure. Afin de lui montrer que l’on peut concilier économie, environnement et esthétisme, pourquoi ne pas lui proposer de le nettoyer et le relooker pour qu’il puisse servir un an de plus ? Une excellente occasion pour expliquer à l’enfant que chaque produit qu’il achète a des impacts sur l’environnement au moment de sa fabrication, de son transport, de son utilisation et même de sa fin de vie…

 

Le saviez-vous ?
Un sac à dos en polyester de 3 kg émet, de sa fabrication à son élimination, environ 59 kg de CO2.
Autrement dit, utiliser un cartable de l’année précédente au lieu d’en acheter un nouveau revient à éviter autant d’émissions de CO2 que ce qu’émet une voiture sur 370 km.
En 2008, il y avait en France 3,2 millions de collégiens. Si, entre la 6ème et la 3ème, chacun achetait un sac à dos tous les 2 ans, on éviterait de jeter chaque année 1,6 million de sacs à dos, qui représentent étalés sur le sol, la surface de 28 terrains de football.

 

Achetez utile

 

Dans le magasin, ne vous laissez pas tenter par un produit si vous n’en avez pas vraiment besoin. Certains cahiers, agendas sont très agréables à l’œil mais ne seront pas forcément adaptés aux besoins de votre enfant.
Attendez de connaître les indications des enseignants (agenda, cahier, équipements sportifs…) afin de choisir le bon modèle, ce qui évite les achats inutiles car non adaptés aux demandes. De même, assurez-vous de la réelle utilité d’un produit qu’un enfant pourra réclamer, qui plus est s’il n’est pas mentionné dans la liste de l’enseignant.

 

Pour plus d’informations: http://ecocitoyens.ademe.fr/mes-achats/bien-acheter/fournitures-scolaires

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/27/rentree-scolaire-eco-citoyenne/

Août 13 2013

Semaine européenne de la mobilité 2013

ruboff44

Semaine européenne de la mobilité

Créée en 2002, à l’initiative de la Commission européenne, la Semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre, a pour but d’influencer de manière durable la résolution des problèmes de mobilité et de trans­ports urbains et d’améliorer la santé et la qualité de vie des Européens.
Les objectifs affichés de cette semaine sont :
1) la réduction des émissions de gaz à effet de serre, des pollutions et des nuisances
2) le changement de comportement en matière de déplacement

Je vous propose quelques guides récents sur le sujet à télécharger:

Capture guide vélo 2013

Capture guide aides véhicules 2013

 

 Bonne lecture et bonne route!

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/13/semaine-europeenne-de-la-mobilite-2013/

Août 12 2013

Rénov’ LR: le nouveau prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements en Languedoc Roussillon

Capture rénov lr

Un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements.

La Région Languedoc-Roussillon a mis en place un prêt bonifié destiné à financer des projets de rénovation énergétique des particuliers en Languedoc-Roussillon.

Les prêts RENOV’LR peuvent être accordés, sans condition de ressources, aux particuliers propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement en Languedoc-Roussillon, habité au titre de résidence principale.

En copropriété, ces prêts peuvent contribuer à financer des quotes-parts individuelles de travaux collectifs de rénovation thermique.

Le Prêt RENOV’LR : deux formules pour mieux s’adapter à vos projets

RENOV’LR « Premiers Travaux »

Il s’agit d’un prêt bonifié à un taux de 1% (Taux Annuel Effectif Global – TAEG fixe), d’un montant maximal de 10 000 € pour financer un seul des travaux listés ci-dessous :
– isolation de la toiture,
– isolation des murs donnant sur l’extérieur (uniquement si la toiture est déjà isolée),
– installation d’un chauffe-eau solaire individuel,
– installation d’un équipement de chauffage au bois énergie.

Les travaux complémentaires, notamment liés à l’esthétique, ne sont pas pris en charge par le prêt RENOV’LR.

Conditions requises pour bénéficier du prêt :
– Les travaux doivent être effectués par un professionnel « Reconnu Grenelle de l’environnement » (RGE), c’est à dire bénficiant d’une qualification Qualibat, Qualit’ENR, Eco Artisan, Pros de la Performance énergétique,
– Le logement doit être achevé depuis plus de deux ans,
– Les travaux doivent respecter des critères de performance (voir document en téléchargement).

RENOV’LR « Performance »

Il s’agit d’un prêt bonifié à un taux de 0% (Taux Annuel Effectif Global – TAEG fixe)d’un montant maximal de 20 000 € pour financer un ensemble de travaux listés ci-dessous permettant d’atteindre le niveau rénovation BBC- Effinergie :
– isolation de la toiture,
– isolation des murs donnant sur l’extérieur,
– isolation du plancher,
– changement de fenêtres et porte-fenêtres donnant sur l’extérieur,
– installation d’un équipement de chauffage performant,
– installation d’un chauffe-eau solaire individuel,
– installation d’une ventilation hygro-réglable ou VMC double flux
– étude thermique,
– test d’étanchéité,
– frais de certification pour l’obtention du label Rénovation BBC-Effinergie.

Conditions requises pour bénéficier du prêt :
– Les travaux doivent être effectués par des professionnels « Reconnu Grenelle de l’environnement » (RGE), c’est à dire bénficiant d’une qualification Qualibat, Qualit’ENR, Eco Artisan, Pros de la Performance énergétique,
– La date d’achèvement du logement doit être antérieure au 1er janvier 1990.
– Le particulier doit s’engager dans une démarche de certification du label Rénovation BBC-Effinergie.

Pour plus d’information:

– télécharger la Plaquette

– contactez votre Espace Info Énergie au 0 810 810 034

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/12/renov-lr-le-nouveau-pret-bonifie-pour-la-renovation-energetique-des-logements-en-languedoc-roussillon/

Août 08 2013

Défi Familles à Énergie Positive

Vous voulez:

P1060107

– faire des économies d’énergie et d’eau dans votre foyer !

– passer des moments conviviaux et d’échanges avec les autres participants!

– bénéficier de conseils gratuits de spécialistes sur les éco-gestes et la maîtrise de l’énergie !

Alors n’attendez pas !  Venez vous inscrire au défi Familles à énergie positive ! ! !

Plus d’infos sur: http://gard.familles-a-energie-positive.fr/

 


Familles à énergie positive en Poitou-Charentes par ADEME

cartes-convivial

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/08/defi-familles-a-energie-positive/

Août 07 2013

Gestes éco-citoyen : l’eau

economies-d-eau

Pourquoi économiser l’eau ?

  • L’eau qui nous est délivrée est prélevée dans le milieu naturel et donc soustrait à une nappe, une rivière ou un lac qui sont autant de réserves d’eau naturelles pour la végétation et les animaux.
  • Une fois utilisée, l’eau est en partie traitée puis rejetée encore impropre dans l’environnement.
  • Le prélèvement, le pompage, le traitement, la distribution, l’évacuation et l’épuration de l’eau sont des opérations coûteuses qui en outre, consomment de l’énergie et nécessitent de l’espace.
  • Le cycle urbain de l’eau exige des infrastructures coûteuses à établir et à entretenir. En stabilisant ou en réduisant notre consommation d’eau, on diminue la construction de nouveaux ouvrages de captage, de distribution et d’épuration dont les nuisances sont manifestes (odeurs notamment)
  • Un accroissement de la consommation conduirait à aller chercher des ressources de moindre qualité qui exigent des traitements plus sophistiqués.

La consommation d’eau en France

Répartition de la consommation en eau domestique
Un Français consomme environ 150 l d’eau potable par jour pour ses besoins domestiques dont seulement 7% pour l’alimentation !
Source : Centre d’Information de l’Eau, 02/2007

Les gestes au quotidien

Eviter de faire couler l’eau inutilement

Vous pourrez ainsi l’economiser (sous la douche, pour la vaisselle…). Par exemple, fermer le robinet pendant les trois minutes où l’on se lave les dents peut économiser quelques dizaines de litres d’eau ! D’ailleurs j’en profite pour vous rappeler que l’on devrait se laver les dents trois fois par jour !

Opter pour des systèmes de chasse d’eau à deux débits

Appelées aussi chasses d’eau à deux réservoirs, elles permettent de réduire le volume d’eau utilisé d’environ 15 litres par jour pour un foyer de deux personnes. Et si vous n’en avez pas, il vous suffit de placer une bouteille d’eau pleine de sable dans le réservoir de la chasse d’eau de vos toilettes, moins d’eau sera ainsi gaspillée. Une chasse d’eau classique consomme entre 6 et 12 l d’eau, une double commande 3 à 6 litres…

Essayer les toilettes sèches !

Les toilettes à litière biomaitrisée peuvent remplacer, si vous avez un jardin et la possibilité de faire du compost, nos toilettes classiques qui utilisent de l’eau.
Le principe ? Les excréments et l’urine s’entassent pendant quelques jours dans un réservoir (placé en dessous de la cuvette) qui contient de la sciure ou des copeaux de bois qui recouvrent chaque passage. Une fois la poubelle presque pleine, on se sert de ce mélange (papier toilette compris) pour en faire du compost… Ce n’est pas dégoûtant, c’est juste l’exploitation du cycle naturel de la matière organique…
Les avantage ? On économise des milliers de litres d’eau, on évite l’emploi de composés chimiques nécessaires au traitement de l’eau et on se fait de l’engrais gratis

Vérifier qu’aucun robinet ne fuit

Un écoulement goutte à goutte peut faire dépenser plus de 4 000 litres d’eau par an. Faites donc réparer les robinets et chasses d’eau qui fuient : de 10 litres par jour pour un robinet à 500 litres par jour dans le cas d’un simple filet d’eau dans la cuvette des WC !

Prendre des douches

La douche est plus tonique et hygiénique que les bains et consomme de 50 à 80 litres d’eau contre 150 à 300 litres pour un bain.

Equiper vos robinets de réducteurs de débits

Mitigeurs et aérateurs limitent significativement votre consommation d’eau : jusqu’à 70% ! Appelé mitigeur, aérateur, économiseur ou mousseur, ce dispositif se place facilement à la sortie de vos robinets. Son rôle est de diminuer le débit d’eau qui coule en dispersant le flux. Cela ne nuit pas du tout à l’usage courante de l’eau (douche, vaisselle…).
Par défaut, l’eau du réseau de distribution est délivrée à 3 bars, c’est à dire 17 l/mn, un mitigeur classique peut abaisser le débit à 12 l/mn tandis que les certains mitigeurs mécaniques haut de gamme économisent jusqu’à 70% d’eau.
Il peut même en résulter un confort d’utilisation avec la baisse de pression : faire couler de l’eau fait beaucoup moins de bruit !
Pour un foyer de 4 personnes, les aérateurs placés sur les robinets et les éco-douchettes génèrent une économie annuelle de l’ordre de 30 % soit 6,5 m3 avec un mousseur et 29 m3 avec une éco-douchette, pour un prix modique : environ 5 euros par économiseur.

Penser à récupérer l’eau

Une partie de l’eau que vous utilisez et qui n’est pas souillée par des produits chimiques peut-être utilisée pour d’autres usages. Par exemple, lorsque vous patientez pour faire venir de l’eau chaude au robinet, profitez en pour récupérer l’eau encore froide pour arroser ensuite vos plantes. De même, si vous utilisez de l’eau du robinet à table, le surplus éventuel en fin de repas peut servir à arroser vos plantes ou à remplir l’évier pour la vaisselle.

Faire pipi dans la douche

Profitons de notre douche pour faire pipi ! Nous économisons ainsi une chasse d’eau. Il faut simplement veiller, comme dans les toilettes, à ne pas en mettre partout.

La récupération d’eau de pluie

Pour économiser l’eau et ainsi préserver la ressource en eau, il est intéressant de stocker l’eau de pluie dans une citerne. De plus, en milieu urbain les sols n’étant plus perméables (tout béton), si l’eau n’est plus systématiquement rejetée dans les conduites d’évacuation cela évite d’éventuelles inondations.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/07/2368/

Août 07 2013

Après le compteur Linky pour l’électricité… voici Gazpar pour le gaz !

Les ministres de l’Economie et de l’Ecologie ont donné leur accord préalable au déploiement du compteur communiquant Gazpar sur le réseau de gaz naturel. GrDF va donc lancer un appel d’offres afin de remplacer tous les compteurs d’ici 2022.

3443136_6_ff41_sans-faire-de-bruit-le-compteur-a-gaz_962e69d621b4f4a087f22f81bcc9d952

On connaissait Linky pour le réseau d’électricité, cette nouvelle génération de compteur dit « communicant », il faudra désormais compter sur Gazpar, un autre compteur de ce type qui pourrait prochainement être déployé sur les réseaux de gaz cette fois. Les ministres de l’Économie et de l’Ecologie, Pierre Moscovici et Philippe Martin ont en effet confirmé vendredi 2 août leur soutien « sur le principe » à sa généralisation. Le porteur de projet GrDF va ainsi pouvoir lancer la procédure d’appel d’offres à l’issue de laquelle les ministres pourront valider « formellement et définitivement » le déploiement « si l’intérêt de ce dernier pour le marché et les consommateurs est bien confirmé ».

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/07/apres-le-compteur-linky-pour-lelectricite-voici-gazpar-pour-le-gaz/

Août 01 2013

Synthèse des travaux du débat national sur la transition énergétique

images

A l’issue de la dernière séance plénière du jeudi 18 juillet, le Conseil national du débat a adopté un document portant « synthèse du débat national sur la transition énergétique ».

Ce document présente un très grand nombre d’éléments consensuels issus des débats entre acteurs, tout en faisant état, comme la Charte du débat adoptée en janvier dernier l’y invitait, des divergences demeurant à l’issue des travaux.

Cette synthèse, qui prend en compte l’ensemble des travaux du Conseil, des débats territoriaux et du débat citoyen, sera remise au Gouvernement lors de la Conférence environnementale des 20 et 21 septembre 2013. Vingt-trois annexes, qui détaillent l’ensemble des constituants du débat, sont annexés à cette synthèse.

Vous pouvez revoir en vidéo, la dernière séance pléinière du Conseil national du débat.

Pour télécharger la synthèse des travaux du débat national sur la transition énergétique, cliquez ici.

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/01/synthese-des-travaux-du-debat-national-sur-la-transition-energetique/