Tag: consommation d’énergie

Café-débat « Changer de fournisseur d’énergie: comment les comparer ? »

Comment comparer les nombreuses offres des fournisseurs d’électricité et de gaz ? capture-2Les conseillers de l’Espace Info Énergie Alès – nord Gard et l’association de consommateurs UFC Que Choisir seront présents pour animer la soirée et répondre à toutes vos questions.

A 19h – A Génolhac, à la Salle Polyvalente.

Gratuit – Entrée libre

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/evenements/cafe-debat-changer-de-fournisseur-denergie-comment-les-comparer/

Fête de l’Énergie 2016

LOGO_FDEJeudi 6 octobre
Café-débat « Changer de fournisseur d’énergie »
à 19h à Chamborigaud, au foyer rural place de la Mairie
Gratuit – Entrée libre

Samedi 8 octobre
Visite de site « Construction en ossature bois bioclimatique et écologique »
à 10h à Alès
Gratuit – Sur inscription

Samedi 8 octobre
Atelier « Le Jour de la Nuit »
En début de soirée à Portes, Place du Château
Gratuit – Entrée

Détails à venir…

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/evenements/fete-de-lenergie-2016/

Mar 25 2015

« L’écolomètre » : un outil de suivi de vos consommations d’énergie, d’eau, de transports et des déchets

l'écolomètre

« LÉcolomètre » est un outil internet qui vous permettra de suivre vos consommations d’énergie, d’eau, de transports et des déchets si vous le souhaitez, de façon simple: juste une inscription sur le site avec votre adresse mail, puis vous rentrez vous-même vos relevés de consommations!

Après quelques relevés pris sur vos compteurs, le site affichera sous forme de graphiques, l’évolution mensuelle de vos consommations et l’évolution annuelle du coup moyen de ces consommations.

Vous pouvez également voir les émissions de gaz à effet de serre globales mensuelles et annuelles sur l’ensemble de vos consommations.

Pour plus d’informations sur l’Écolomètre: http://www.ecolometre.com/

écolomètre graphiques gaz

 

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2015/03/25/lecolometre-un-outil-de-suivi-de-vos-consommations-denergie-deau-de-transports-et-des-dechets/

Août 07 2013

Après le compteur Linky pour l’électricité… voici Gazpar pour le gaz !

Les ministres de l’Economie et de l’Ecologie ont donné leur accord préalable au déploiement du compteur communiquant Gazpar sur le réseau de gaz naturel. GrDF va donc lancer un appel d’offres afin de remplacer tous les compteurs d’ici 2022.

3443136_6_ff41_sans-faire-de-bruit-le-compteur-a-gaz_962e69d621b4f4a087f22f81bcc9d952

On connaissait Linky pour le réseau d’électricité, cette nouvelle génération de compteur dit « communicant », il faudra désormais compter sur Gazpar, un autre compteur de ce type qui pourrait prochainement être déployé sur les réseaux de gaz cette fois. Les ministres de l’Économie et de l’Ecologie, Pierre Moscovici et Philippe Martin ont en effet confirmé vendredi 2 août leur soutien « sur le principe » à sa généralisation. Le porteur de projet GrDF va ainsi pouvoir lancer la procédure d’appel d’offres à l’issue de laquelle les ministres pourront valider « formellement et définitivement » le déploiement « si l’intérêt de ce dernier pour le marché et les consommateurs est bien confirmé ».

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/08/07/apres-le-compteur-linky-pour-lelectricite-voici-gazpar-pour-le-gaz/

Juil 01 2013

Extinctions lumineuses dès cette nuit!

Enfin, on y est!

Dès ce soir, la nouvelle réglementation qui s’applique à l’éclairage nocturne des bureaux, des magasins, des façades de bâtiments sera mise en place!
L’arrêté du 25 janvier 2013 encadre la durée de fonctionnement de ces installations, invitées à éteindre les éclairages inutiles la nuit de 1h à 7h du matin. Un petit schéma ci-dessous vous aidera à y voir plus « clair »!

infog-eclairages-autorises-2080x681-2

Pour en savoir plus: http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2013-07-01_-_DP_Exctinctions_lumineuses.pdf

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/07/01/extinctions-lumineuses-des-cette-nuit/

Fév 15 2013

Baisse de la consommation d’énergie en Europe : le résultat de politiques volontaristes ?

tirelire
La crise économique européenne affecte directement l’activité de ses Etats membres : pour la première fois la consommation en énergie de l’Union Européenne a décliné en 2009 et en 2011. Une bonne nouvelle pour l’environnement mais qui n’est pas le fruit de politiques volontaristes mais de la crise économique.

Selon les dernières données de l’office statistique de l’Union européenne fournies par Eurostat, le ralentissement économique particulièrement marqué en Europe se traduit par une régression de la consommation d’énergie. Ainsi, la consommation intérieure brute d’énergie de l’UE27 a baissé en 2009, passant d’un niveau de 1 800 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) en 2008 à 1 700 millions de tep en 2009, puis a augmenté en 2010 pour atteindre 1 760 millions de tep avant de retomber à 1 700 millions de tep en 2011. Au final, entre 2008 et 2011, la consommation d’énergie dans l’UE27 a baissé de 6% alors que la croissance démographique de l’UE27 a augmenté de près de 1 % dans le même temps (+ 4,71 millions d’européens).

Selon Eurostat, « le transport est le secteur consommateur d’énergie et producteur de gaz à effet de serre qui a connu la croissance la plus rapide, même si les progrès réalisés dans les technologies et les carburants utilisés ont permis de nettes diminutions des émissions de certains polluants. De nombreux facteurs ont une incidence sur l’utilisation de l’énergie pour les transports, tels que la croissance économique générale, l’efficacité des modes de transport individuels, l’adoption de carburants alternatifs et les choix de modes de vie. »

Sobriété énergétique ? Efficacité énergétique ? Premiers résultats de la politique européenne ? Développement soutenable ? Ne nous leurrons pas, c’est bien l’état de l’économie qui influence directement les indicateurs énergétiques et même environnementaux comme en témoigne par exemple la baisse de la production de déchets en 2008 en Europe ou encore la baisse des émissions de gaz à effet de serre en France alors que la croissance économique française a été nulle en 2012.

Cette réalité montre une nouvelle fois tout le paradoxe de notre mode de développement : plus la santé économique de l’Europe se dégrade, plus l’Europe est vertueuse au niveau environnemental. Preuve navrante que l’économie et l’environnement ne se complètent toujours pas mais s’opposent, loin des propos galvaudés sur une prétendue croissance verte finalement détournée le plus souvent en greenwashing qui ne sert que des intérêts marketing et donc financiers.

La dépendance énergétique de l’Europe stable à 54%


Le taux de dépendance énergétique s’établissait à 54% dans l’UE27 en 2011, un taux quasiment stable depuis 2008. Ce taux est important pour mesure notre dépendance énergétique vis à vis du reste du monde. En toute logique, le développement des énergies renouvelables locales devrait contribuer à la diminution de cette dépendance.

Les données d’Eurostat montrent que le Danemark, l’Estonie, la Roumanie et la République tchèque sont les moins dépendants des importations d’énergie.

Les cinq principaux consommateurs d’énergie en 2011 dans l’UE27 étaient l’Allemagne (316 millions de tep, -7,7% par rapport à 2008), la France (260 millions de tep, -4,6%), le Royaume-Uni (199 millions de tep, -9,4%), l’Italie (173 millions de tep, -4,8%) et l’Espagne (129 millions de tep, -9,4%). Ensemble, ils représentaient près des deux tiers de la consommation totale de l’UE27.

Au total, vingt-trois États membres ont enregistré une baisse de leur consommation énergétique entre 2008 et 2011 et quatre des augmentations. Les baisses les plus marquées ont été observées en Lituanie (-24,5%), en Irlande et en Grèce (-12,3% chacun), en Roumanie (-10,2%) ainsi qu’en Espagne et au Royaume-Uni (-9,4% chacun), et les plus fortes hausses à Malte (+16,9%) et en Estonie (+4,8%).

Rappelons que la stratégie intégrée sur l’énergie et le changement climatique, vise notamment à diminuer de 20% la consommation énergétique de l’UE d’ici à 2020 et, dans le même temps, pour relever les défis de la dépendance à l’égard des importations, des émissions de gaz à effet de serre liées à l’énergie et des coûts de l’énergie. Si les politiques insuffisamment volontaires ne suffisent pas pour atteindre ces objectifs, la profonde crise économique risque bien d’y parvenir avec tous les désordres sociaux qu’elle implique.

Plus que jamais, ces tendances – dorénavant structurelles – appellent à un renouveau de notre mode de développement qui doit être radicalement différent de celui qui est porté avec l’énergie du désespoir par tous les décideurs et une grande partie des citoyens leurrés par une société de consommation futile, irresponsable, déjà obsolète et qui n’a absolument aucun avenir.

Sources:

Consommation énergétique Le taux de dépendance énergétique de l’UE27 était de 54% en 2011. La consommation d’énergie en baisse de 6% entre 2008 et 2011 – Eurostat
Consommation d’énergie – Eurostat
notre-planete.info

Lien Permanent pour cet article : http://eie-ales-nordgard.fr/2013/02/15/baisse-de-la-consommation-denergie-en-europe-le-resultat-de-politiques-volontaristes/